En chiffres

L’élaboration par le maire du budget de la commune et son vote par le conseil municipal sont les actes fondamentaux de la gestion municipale. Ils déterminent et valident chaque année l’ensemble des actions qui seront entreprises. Le budget constitue un programme financier évaluatif des recettes à encaisser et des dépenses à faire sur une année.

Le budget retrace toutes les opérations nécessaires au fonctionnement des services locaux à usage des administrés dans une section dite de fonctionnement. Une autre section, dite d’investissement permet notamment la programmation des travaux structurants et des projets de la commune, routes, sécurité publique, réhabilitation, achats...

L’INVESTISSEMENT

Les dépenses :

  • Les dépenses d’équipement (Travaux de voirie et réseaux divers, acquisition d’un ténènement foncier pour la réalisation d’une structure de santé en centre ville) : 4.356 M€
  • Les travaux en régie : 0.525 M€
  • Les grosses opérations (Nouvelle salle de sports avec mur d’escalade, aménagement du quartier des Oliviers, aménagement du centre-ville) : 5.923 M€
  • Sous-Total (équipements) : 10.804 M€
  • Remboursement du capital de la dette : 1.987 M€
  • Divers + déficit 2014 : 0.319 M€
  • Total : 13.110 M€

Le financement :

  • Excédent de fonctionnement 2015 : 1.845 M€
  • Amortissement et divers : 0.720 M€
  • Virement de la section de fonctionnement : 1.835 M€
  • Subventions : 2.597 M€
  • Ressources propres d’investissement : 1.705 M€
  • Cession d’immobilisations : 0.415 M€
  • Emprunts : 3.989 M€
  • Divers : 0.003 M€
  • TOTAL : 3.110 M€

LE FONCTIONNEMENT

Les dépenses :

Les dépenses réelles de fonctionnement baissent plus que les recettes réelles de fonctionnement.

  • Les charges de gestion (éclairage public, chauffage des bâtiments, électricité, assurances...) : 3.24 M€
  • Les dépenses du personnel : 9.20 M€
  • Les autres charges de gestion (subvention aux associations, SDIS et autres) : 2.98 M€
  • Les charges financières : 1.012 M€
  • Le financement de l’investissement (Amortissement et virement pour la section d’investissement) : 2.55 M€
  • TOTAL : 19.115 M€

Evolution des dépenses réelles de fonctionnement : -3.6% entre les budgets 2014 et 2015.

Les recettes :

  • Les recettes des services : 1.24 M€
  • La fiscalité locale : 13.67 M€
  • Les dotations et participations : 3.12 M€
  • Autres produits de gestion courante : 0.42 M€
  • Opération d’ordre : 0.55M€
  • TOTAL : 19.115 M€

Les impôts ménages s’élèvent à 5,446 M€ en très légère progression.

Les taux d’imposition restent inchangés depuis 2008.

L’attribution de compensation, principale recette de la ville, baisse de 188.000 €, baisse des dotations de l’Etat et recul de certaines impositions économiques (contribution à la valeur ajoutée (CVAE) et TASCOM).

Baisse surprise de la taxe sur l’électricité (-49.000 €). Il semblerait que l’opérateur national ait nettement moins déclaré de consommation électrique sur l’ensemble du territoire français. Même si cela s’impose à la collectivité locale, l’explication est pour l’instant très peu satisfaisante.

Dotations et participations : la baisse de ce chapitre (74) du BP 2014 au BP 2015 est de 504.000 €.

Evolution des recettes réelles de fonctionnement : -2.90% entre les budgets 2014 et 2015.