Rénovation Urbaine du quartier des Oliviers

Le projet de rénovation urbaine a pour ambition de « banaliser » le quartier des Oliviers aux yeux des habitants et acteurs d’Aubenas. A terme, il s’agit de le réintroduire dans une continuité urbaine, architecturale et paysagère depuis le centre ville vers la périphérie et les coteaux.

Au delà du projet de requalification urbaine, l’objectif du projet est que ce quartier entre dans un fonctionnement de droit commun. Cette ambition se traduit par l’implantation de nouveaux équipements, un parc urbain dont le rayonnement à l’échelle de l’agglomération doit permettre de redonner une fierté aux habitants.

Pour cela, le projet présenté à l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine articule le travail déjà engagé à travers la politique de la ville avec des ambitions urbaines fortes, porteuses d’un nouveau souffle. Le raccordement des équipements et des logements au réseau de chaleur urbain et au changement de combustible (filière bois) traduit cette coordination entre maitrise des coûts et baisse des charges.

C’est dans la conjugaison d’une qualité paysagère sur l’espace public avec des formes architecturales renouvelées et ambitieuses que cette continuité prend tout son sens. Contrainte par la topographie, elle s’appuie sur un réseau de cheminements piétons structurants et structurés à partir des liaisons existantes avec le reste de la ville (des liaisons automobiles ne sont pas techniquement envisageables). Enfin, les entrées renouvelées ponctuent ce réseau et affichent le quartier à l’échelle de la ville d’Aubenas en s’appuyant notamment sur les activités commerciales existantes.

La diversification de l’offre de logement et de type d’habitat proposée à l’échelle du projet intègre le projet de plan local de l’habitat porté à l’échelle intercommunale.

Les objectifs

  • Introduire de la mixité par une diversification de l’offre d’habitat.
  • Structurer l’offre en équipements et services.
  • Désenclaver le quartier en retrouvant des parcours continus vers sa périphérie.
  • Qualifier les espaces publics et les entrées du quartier.
  • Identifier et aménager des unités résidentielles cohérentes.
  • Redéfinir le parcellaire, pour une meilleure gestion urbaine de proximité.
  • Faire du projet de rénovation urbaine un projet de développement durable.

Ces objectifs, propres à l’intervention urbaine, sont accompagnés d’un projet social de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des interventions de développement social et d’une convention de gestion urbaine de proximité.