Réseau de chaleur

Image principale: 

Contenu: 

En février 2009, lorsque la Ville d’Aubenas s’engage dans le projet d’un réseau de chaleur au bois, elle fait figure de précurseur. Depuis, de nombreuses collectivités ont suivi son exemple. Les réseaux de chaleur sont un moyen unique
de mettre en oeuvre massivement des énergies renouvelables dans les zones urbaines. D’ailleurs, la loi sur la Transition Energétique Pour la Croissance Verte (TEPCV), voté à l’été 2015, vise à multiplier par 5 les quantités de chaleur fournies par les réseaux d’ici 2030. Actuellement, seulement 6% des Français sont chauffés grâce à un
réseau de chaleur. L’objectif est donc d’atteindre 30% d’ici 2030. En parallèle, tous les réseaux de chaleur qui utilisaient majoritairement des énergies fossiles évoluent naturellement vers l’utilisation d’énergies renouvelables.

Pourquoi le bois ?

L’énergie renouvelable la plus utilisée par ces nouveaux réseaux de chaleur est le bois. Le bois utilisé dans les chaufferies urbaines est composé :

  • de bois issu de l’entretien des forêts et des haies,
  • de chutes de scieries,
  • de bois de recyclage (palettes propres usagées).

Les quantités disponibles en France, et particulièrement sur le bassin ardéchois sont importantes. Pour notre territoire, cela permet de garantir une indépendance énergétique et de ne plus subir les fluctuations des énergies fossiles.
La chaufferie bois d’Aubenas, c’est également 10 emplois créés au sein de la filière bois locale, pour l’exploitation des chaufferies et du réseau de chaleur.

Une 2ème chaufferie bois à Roqua

Le contrat de délégation de service public signé en 2009 entre la Ville d’Aubenas et ENGIE Cofely a conduit à la création de la société Revia dédiée au service de distribution de chaleur d’Aubenas.
La 1ère chaufferie bois a été construite dès le début à Bellande, juste à coté de l’ancienne gare. Parallèlement, le réseau de chaleur principal a été déployé sur plus de 11 km. De l’Hôpital jusqu’aux Oliviers, en passant par La Poste et le quartier de Baza, le réseau de chaleur sillonne la ville.
Plus récemment, avec l’arrivée de la nouvelle piscine L’Hippocampe, dans le quartier de Roqua, une 2ème chaufferie bois a été construite. Un 2ème petit réseau de chaleur, a été créé pour desservir le collège, le lycée, le gymnase et la piscine. Cette deuxième chaufferie est alimentée par le même fournisseur de bois (Plancher Environnement – Lavilledieu) et exploitée par ENGIE Cofely / Revia dans le cadre du contrat initial.

Nouvelle extension

Le réseau continue à séduire les Albenassiens et s’étend régulièrement. En 2016-2017, de nouveaux abonnés ont rejoint le réseau de chaleur : des logements dans le quartier des Oliviers, près de l’avenue de la Gare, et sur la rue Georges Couderc, mais également deux maisons de retraite, la villa Sainte-Marthe, boulevard  Saint-Didier, et l’EHPAD Saint Joseph, boulevard Jean Mathon.
Les bâtiments neufs qui se construisent à Aubenas se raccordent naturellement à REVIA : le pôle de service des Oliviers, les jardins d’Herria près du rond-point des écoles, les logements actuellement en construction avenue de la Gare (La Pailhouse), et bien sûr le nouveau cinéma d’Aubenas.